>
Jean Luc et Maya Rochat, Grenadines juillet 2001
Mayreau Chère Claire et François,

Pour cette magnifique découverte des ANTILLES sur votre bijoux de bateau,
Je vous remercie de tout coeur.

MAYA

Ambiance de cockpit
Imaginez la mer, le soleil et le vent
Imaginez la pluie, les vagues et le courant
Posez dans ce décor un beau voilier tout bleu
Des îles et du corail et des poissons joyeux

Le décor est planté, nous pouvons naviguer
Mais avant de partir, il faut se préparer
L'annexe remonter et la table plier
Controler les affaires et les hublots fermer

Jean François fait le point, perdu dans ses calculs,
additions soustractions, il manque une virgule
Sinus et cosinus, mal de tête il attrape
Finalement c'est bon, nous avons notre cap

Cette fois c'est parti, le voyage commence
Le vent du large souffle, nous entrons dans la danse
C'est le moment pour Madeline de prendre un comprimé
Pour l'équilibre garder et son estomac soulage

Le bleu de l'océan a remplacéles îles
Sous un soleil, les moutons blancs scintillent
A l'arrière du bateau, pour la pêche aux poisson
Maya s'est installée en bonne position

Et soudain c'est le drame, le moteur fait du bruit
Est-ce un boulon cassé ou un tuyau qui fuit?
Ce craquement sinistre, c'est pas du tout normal
C'est moi qui vous le dit, les copains on est mal!

Le poul à 140, les yeux exorbités
François dans le carré s'est soudain propulsé!
Capitaine au long cours, expérience et maitrise
En un quart de seconde, la panne est circoncises

D'un dernier rayon vert, le soleil s'est couché
Dans les ténèbres noires nous a fait basculer
Sur le pont du bateau l'équipage épuisé
Impatient et tendu se prépare à dîner

Seule dans la cuisine, elle résiste toujours
Celle qui sans relâche dès la pointe du jour
a la barr, aux commandes, au four et au moulin
Se donne sans compter pour nous faire du bien

Car si notre voyagefut un réel bonheur
Et toujours restera gravé dans notr coeur
C'est surtout grace à elle, bien sûr j'ai nommé Claire
Sans qui nous n'aurions pu, rêver avec
BOL D'AIR

JEAN LUC